Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

durham

  • A vendre !

    Imprimer

    aukland.jpg

    Le local des loges de la petite ville de Bishop Auckland (16200 habitants), dans le comté de Durham (Angleterre), est à vendre moyennant le prix de 140 000 £ soit une contre-valeur de 165 750 €. L'agence immobilière chargée de négocier la vente indique que le masonic hall date de 1965. La superficie totale avoisine les 665 m². Avis aux amateurs.

    Ce bâtiment abrite deux loges bleues, un chapitre de l'arche royale, deux loges de la maçonnerie de la Marque et une commanderie de chevaliers templiers. Soit six structures au total. Ce qui n'est vraiment pas beaucoup pour un bâtiment de cette importance.

    Les raisons de cette vente ne sont pas précisées. Cependant, comment ne pas songer aux propos de l'ancien Grand Maître de la Grande Loge du Kansas ? En novembre dernier, lors de la conférence mondiale des Grandes Loges régulières à Los Angeles, celui-ci précisait que la baisse constante des effectifs maçonniques poussait de plus en plus de Grandes Loges à se séparer de bâtiments qu'elles étaient dans l'incapacité financière d'entretenir, de mettre aux normes et de conserver.

    « (...) le déclin constant des adhésions depuis 1957 a clairement conduit les grandes loges à assumer le pire (…) Il est indéniable que la confrérie s’est fait plaisir au cours du 20ème siècle avec la construction de somptueux temples et autres installations, affirmant la Maçonnerie d’une façon beaucoup plus manifeste que par le passé (ce qui constitue probablement un autre virage doctrinal en soi). Comme il devenait plus visible, l’ordre a pris d’importants engagements philanthropiques, ce qui avait l’avantage concomitant de renforcer la position de la Franc-maçonnerie parmi les profanes. Supporter ces dépenses exigeait une croissance constante des adhésions (…) »

    Il est vrai que cette vente concerne la franc-maçonnerie anglaise. Ce faisant, le constat formulé pour l'Amérique du nord peut très bien aussi s'appliquer à la Grande Bretagne et plus particulièrement à l'Angleterre. J'ai en effet indiqué récemment que la Grande Loge Unie d'Angleterre avait mis en place un groupe chargé de réfléchir sur les moyens d'endiguer la chute de ses effectifs. J'ai relevé que la province maçonnique de Durham comprenait au total une trentaine de bâtiments ! Certes, tous ne sont peut-être pas la propriété des loges ou de la Grande Loge Unie d'Angleterre. Tous ne sont pas non plus d'une superficie équivalente à celui de Bishop Auckland mais c'est dire quand même la pression financière que doit exercer ce parc immobilier conséquent, surtout si la maçonnerie anglaise est confrontée à une chute constante de ses effectifs.