Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banquet d'ordre

  • Solstice d'Hiver

    Imprimer

    banquet d'ordre, loge, solstice d'hiver, fraternitéAujourd'hui, nous avons eu notre dernière tenue de l'année civile. La loge s'est réunie en tenue d'apprenti avant de poursuivre ses travaux en banquet d'ordre.

    Le maître des banquets, une fois de plus, a fait des merveilles : huîtres, saumon, encornets farcis, biche et gâteau. Le tout, bien entendu, agrémenté de diverses poudres fortes et fulminantes.

    J'ai confirmé à mes frères ce que je leur avais annoncé il y a déjà quelques mois, à savoir que je ne rempilerai pas pour une année supplémentaire au premier maillet.

    Je laisse à la loge le soin de se choisir un autre vénérable maître. Elle a quelques mois pour y réfléchir en toute quiétude et en toute transparence. Quel que soit son choix, ce sera le bon et je me mettrai volontiers au service de mon successeur.

    banquet d'ordre, loge, solstice d'hiver, fraternitéJ'ai vécu une belle tenue et un excellent banquet d'ordre.

    Je suis reparti avec une boîte de Préjugix 200 mg qu'un frère a distribué à chacun.

    Ce médicament est, parait-il, révolutionnaire.

    Il soigne tous les préjugés, notamment sur le handicap physique et mental, la dépression, les vieux, les jeunes, les violences conjugales, les homosexuels.

    On peut même étendre son application à bien d'autres idées préconçues et même sur la petite ou grosse connerie.

    Il semblerait que le Préjugix soit également efficace contre la cordonnite, les chichis, les blablas.

    Il n'y a pas de posologie particulière.

    Quelque chose me dit que j'en aurai besoin en 2017.

    Quand je sentirai en moi une poussée de préjugés, je prendrai un comprimé.

    Je vous souhaite un excellent solstice d'Hiver !

  • Le Banquet d'Ordre

    Imprimer

    banquet.jpgComme le veut la tradition, ma R∴L∴ s'est réunie pour son banquet d'ordre.

    Ce moment convivial, apprécié de tous les FF∴, rappelle que la franc-maçonnerie spéculative est née, au début du XVIIIe siècle, dans les arrière-salles des tavernes.

    La loge de table clôt habituellement l'année civile.

    Les travaux reprendront force et vigueur en janvier.

  • Souvenir de Loge

    Imprimer

    ego sum, souvenir, loge, République, banquet d'ordre

    Nous sommes dans la période du solstice d'hiver. C'est celle des banquets d'ordre. En rangeant certaines de mes archives, je suis tombé sur des photos que je croyais avoir perdues.

    Elles datent de décembre 1993. J'étais à l'époque un tout jeune compagnon d'une L∴ du G∴O∴D∴F∴. J'avais 21 ans.

    J'avais sympathisé avec le V∴M∴ d'une L∴ de la G∴L∴D∴F∴. Je visitais souvent son atelier dans lequel il faisait bon travailler (c'était le temps où la G∴L∴D∴F∴ n'était pas empêtrée dans des circulaires surréalistes à propos de la régularité et d'autres sujets accessoires).

    Ce V∴M∴ avait voulu m'associer activement à la préparation de la Saint-Jean d'Hiver. Je me souviens que je devais jouer le rôle d'un maçon du XVIIIe siècle et surprendre les frères attablés. J'étais en quelque sorte le F∴ visiteur que l'on n'attend pas, qui frappe à la porte et sollicite le bon accueil.

    Je regrette de ne pas avoir retrouvé le texte de mon intervention même si je présume qu'il devait avoir pour objet l'émancipation des individus, la tolérance, les droits de l'homme et la République dont nous venions de fêter le bicentenaire. Ça devait sans doute être un peu cucul comme une chanson de Paul Louka mais finalement plein de bonne volonté.

    Des tas de souvenirs refont surface en voyant ces photos. Des visages surgissent du passé. J'entends à nouveau le son de la voix d'untel. Je me rappelle de la démarche ou du rire de tel autre. Je revois des situations, des moments. Je sens à nouveau des odeurs. C'est fou ce que l'on peut emporter avec soi sans s'en rendre compte !

    Il y a déjà vingt-deux ans... Bon sang ! Je n'en reviens pas... Vingt-deux ans... le temps passe si vite !...

    Joyeux solstice d'hiver à tous !

  • Tout ceci n'a aucune importance

    Imprimer

    Hier midi, ma respectable loge s'est réunie pour le traditionnel banquet d'ordre. Certains visiteurs n'ont pas hésité à faire quatre heures de route pour fêter le solstice d'hiver avec nous et partager les savoureuses agapes agrémentées de diverses poudres fortes, blanches et rouges, judicieusement choisies par le maître des banquets.

    Il faut dire que l'on mange bien dans mon petit atelier et que la fraternité n'y est pas un vain mot. Mais enfin, quatre heures de route, ce n'est pas rien tout de même. Cela en dit long sur les sentiments d'amitié qui peuvent unir les frères.

    Premier surveillant, je suivais mon Vénérable dans l'ordonnancement de ce moment. Tous, nous portâmes les cinq santés. Nous chantâmes à l'unisson, conscients de vivre, à notre échelle, un petit instant d'éternité que nous n'oublierions pas de sitôt. Eh bien, ce sont ces moments là qui vous enorgueillissent d'être membre de cette ancienne fraternité.

    Cependant, je l'avoue, j'ai pourtant pensé à l'actualité maçonnique. Aux stratégies mesquines. Aux proclamations plus ou moins tonitruantes.

    Et je me suis dit : "Que pèsent-elles réellement ?"

    Rien.

    Elles n'ont même aucune importance.

    Joyeux Solstice d'Hiver à tous !