Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fraternité - Page 4

  • Le Banquet d'Ordre

    Imprimer

    banquet.jpgComme le veut la tradition, ma R∴L∴ s'est réunie pour son banquet d'ordre.

    Ce moment convivial, apprécié de tous les FF∴, rappelle que la franc-maçonnerie spéculative est née, au début du XVIIIe siècle, dans les arrière-salles des tavernes.

    La loge de table clôt habituellement l'année civile.

    Les travaux reprendront force et vigueur en janvier.

  • La montagne est belle

    Imprimer

    Ce samedi, travail de commission pour étudier une question conventuelle et évoquer certains aspects de la vie maçonnique.

    ul1.jpg

    La réunion a eu lieu chez un F∴ de ma L∴ autour d'un bon repas, précédé du petit apéro qui va bien.

    J'ai passé un excellent moment convivial, fraternel et studieux. J'aime ces instants hors des tenues d'obligation. Ils permettent toujours de resserrer utilement les liens.

    ul2.jpg

    Sur le chemin, j'ai respiré l'air pur et vivifiant des Cévennes. La montagne était belle en cette journée de décembre. Notre petit atelier grandit à son rythme.

    ul.jpg

  • De la fraternité maçonnique

    Imprimer

    La fraternité maçonnique est une appartenance commune à un ordre initiatique, ésotérique et traditionnel.

    Elle n'est pas un sentiment aux termes duquel on décréterait l'amour général et impersonnel.

    Elle peut même être une sorte de paradoxe qui dissimule, parfois, des haines vigilantes (souvenons-nous toujours du mythe de Caïn et d'Abel).

    Si un salaud peut être poli, il peut aussi se montrer fraternel.

    Une fois, j'avais dit cela à un frère d'une loge que je visitais. Ce frère, qui avait pourtant de la fraternité mielleuse plein les lèvres, m'avait verbalement agressé : "Tu n'as strictement rien à faire en maçonnerie."

    Qu'avais-je dit pourtant de si terrible qui m'ait valu un tel rejet ?

    Rien d'autre que de considérer ce que nous sommes sans naïveté et angélisme ostentatoires.