Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Joannis Corneloup. Entre tradition et universalisme.

    Imprimer

    Joannis Corneloup est une figure oubliée du Grand Orient de France bien que son nom ait été donné au temple n°4 de la rue Cadet. Pourtant il fut un témoin privilégié de la vie maçonnique du XX siècle avec ses 70 ans d'appartenance maçonnique active, et même 80 si on devait compter son adoption à l'âge de dix ans par la loge de son père.

  • Le Grand Occident de France

    Imprimer

    Le Grand Occident de France fut une ligue antisémite française très active et très virulente à la fin du XIXe siècle. Apparue pendant l'affaire Dreyfus de sinistre mémoire, le Grand Occident de France se voulait également l'adversaire résolu de la franc-maçonnerie en général et du Grand Orient de France en particulier dont elle prétendait pourtant s'inspirer pour mieux en combattre l'influence. Organisé en loges et pratiquant un pseudo "rite antijuif", le Grand Occident de France, sous la houlette de Jules Guérin et d'Edouard Drumont, était en réalité un repère de marginaux, de petits délinquants et d'extrémistes incultes, haineux et paumés. Dans cette vidéo, je vais résumer rapidement la trajectoire de cette organisation factieuse qui est née de l'intolérance et du rejet de l'autre et qui a disparu dans le grotesque.

    ;