Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'union des trois ordres (2) : V.P.S. La solution

    Imprimer

    20181012_180959.jpgDans la vidéo consacrée au tableau de Nicolas Perseval - L'union des trois ordres - j'avais évoqué trois mystérieuses lettres gravées à la base de la colonne B. sans en connaître la signification.

    Grâce au frère Michel N., le mystère est levé. Il m'a en effet transmis une photographie de la médaille de la Respectable Loge La Triple Union à l'Orient de Reims (GODF).

    Qu'il en soit fraternellement remercié !

    V P S

    Virtuti Paci et Silentio

    Trois mots en latin et au datif singulier que l'on peut traduire ainsi : à la vertu, à la paix et au silence. Trois mots sous l'égide desquels La Triple Union s'est placée au XVIIIe siècle, en 1751, année de l'allumage de ses feux dans la cité champenoise.

    L'union de la vertu, de la paix et du silence donc.

    En représentant ces trois lettres dans son tableau, Nicolas Perseval a donc non seulement voulu exprimer un profond attachement à sa loge mais aussi livrer une interprétation audacieuse de son titre distinctif à la lumière des événements politiques de son temps.

    L'union des trois ordres donc.

    Un (petit) motif de satisfaction. J'avais proposé : vérité, persévérance et silence. Je n'étais quand même pas très loin.

  • L'union des trois ordres

    Imprimer

    "L'union des trois ordres" est un tableau du peintre français Nicolas Perseval (1745-1837). Il était membre de la respectable loge La Triple Union à l'orient de Reims.

    Lien permanent Catégories : Vidéos
  • Mes trois conseils pour devenir franc-maçon

    Imprimer

    Je vous rassure (si tant est que vous ayez besoin de l'être...). Ce n'est pas un mode d'emploi. Ce n'est pas non plus l'annonce d'une formation pour profanes. Juste trois conseils - oserais-je dire de base ? - qui me semblent judicieux de donner à toute personne sérieuse et désireuse d'entrer en franc-maçonnerie.

  • Charles Baudelaire était-il franc-maçon ?

    Imprimer

    Charles Baudelaire était-il franc-maçon ? On a pu le prétendre, notamment en raison de l'appartenance maçonnique avérée du Général Jacques Aupick, son beau-père avec lequel, pourtant, le poète ne s'entendait pas.

    Ce fut ainsi la position de Roland Dumas, alors avocat de la petite fille de l'un des éditeurs du poète, au début des années 1950.

    Qu'en est-il exactement ?