Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les treize vertus de Benjamin Franklin

    Imprimer

    Parallèlement à son engagement maçonnique, Benjamin Franklin (1706-1790) a élaboré un système moral exigeant et rigoureux tout entier tourné vers son développement personnel. Ce père fondateur des Etats-Unis a voulu être "l'architecte de son âme".

  • Gerardo : un espion chez les francs-maçons

    Imprimer

    José Manuel Collera Vento, ancien Grand Maître de la Grande Loge de Cuba, était en réalité un agent de la sécurité d'Etat cubaine. Sous le nom de code "Gerardo", il avait mission de surveiller et de contrôler la maçonnerie dans l'île pour le compte de la dictature communiste.

  • Franc-Maçonnerie et affairisme

    Imprimer

    Parmi les plus solides préjugés concernant la franc-maçonnerie, il y a celui de l'affairisme dont les francs-maçons se rendraient coupables. Ce préjugé exprime surtout le fantasme de toute-puissance que les antimaçons prêtent aux loges.

  • Guy Mollet l'incompris

    Imprimer

    Vidéo inspirée par un article de Denis Lefebvre paru dans la revue "La Chaîne d'Union", numéro 76, avril 2016. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous abonner à "La Chaîne d'Union" : http://www.conform-edit.com

  • Police et franc-maçonnerie

    Imprimer

    Vidéo consacrée au livre d'Olivia Recasens, Christophe Labbé et Didier Hassoux intitulé "Bienvenue Place Beauvau" (éd. Robert Laffont, Paris, mars 2017). Ce livre très bien fait a été un succès de librairie. Ma lecture, elle, s'est concentrée plus particulièrement sur les passages où la franc-maçonnerie est évoquée.

  • L'antimaçonnisme au XVIIIe siècle

    Imprimer

    La franc-maçonnerie spéculative a immédiatement été critiquée et combattue par les esprits dogmatiques politiques et religieux dès son apparition en Grande Bretagne aux alentours de 1717 et dans le reste de l'Europe vers 1730.

  • Un mystificateur de la Belle Epoque : Léo Taxil

    Imprimer

    Léo Taxil, dont la devise était "Tuons-les par le rire", fut un mystificateur de génie qui parvint, pendant douze ans, à faire avaler des histoires à dormir debout sur la franc-maçonnerie au clergé catholique !

    En complément de cette vidéo, je vous conseille la lecture de cet excellent article du blog La Maçonne