Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A moi les enfants de la veuve !

Imprimer

Pour illustrer l'influence de la Franc-Maçonnerie sous la IIIe République, on cite souvent l'exemple d'Henri Brisson qui aurait fait le signe maçonnique de détresse à la tribune de l'Assemblée Nationale. C'est par cette ruse que le gouvernement Waldeck-Rousseau aurait obtenu la confiance de la chambre des députés le 26 juin 1899 à une courte majorité. Sauf qu'il s'agit d'une légende.

Les commentaires sont fermés.