Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Note aux auteurs et à leurs éditeurs

Imprimer

livre.jpg

Il m'arrive d'être sollicité par des auteurs qui me demandent de parler de leurs oeuvres sur ce blog. C'est très gratifiant et je les remercie sincèrement de l'intérêt qu'ils portent à cet espace virtuel. Je le fais donc toujours volontiers mais à la condition toutefois de posséder un exemplaire du livre dont ils aimeraient que je parle. Je pense que cette condition n'est vraiment pas exorbitante mais parfaitement cohérente car comment parler d'un livre qu'on n'a pas entre les mains et qu'on n'a pas lu ? Personnellement, je ne sais pas le faire. Je me rends compte pourtant que certains auteurs trouvent a priori normal que je doive me contenter d'un fichier contenant la couverture, la quatrième de couverture et, parfois, un petit dossier de présentation.

Si je suis leur logique, il faudrait donc que je mette en lumière les livres sans contrepartie. Quelque part, je les comprends. Peut-être imaginent-ils qu'il suffit de surligner la quatrième de couverture, de copier, de coller et de maquiller l'ensemble afin de donner l'impression d'une lecture effective ? Peut-être même sont-ils confortés dans cette idée parce que d'autres blogueurs fonctionnent ainsi ? Je n'en sais rien. En tout cas, moi, ce n'est pas comme ça que je vois les choses.

Donc, amis auteurs, vous savez à quoi vous en tenir. Vos éditeurs ont généralement des services de presse qui réservent ordinairement des exemplaires de vos ouvrages à des « prescripteurs » (comités de lecture de revues, journalistes, critiques etc.). Si vous estimez que ce que j'écris sur ce blog est valable ou digne d'intérêt, si vous pensez que je peux être un critique utile (attention ! je n'ai pas dit complaisant) et participer (modestement cela va de soi) au succès de vos oeuvres, alors n'hésitez pas à prendre contact si vous le souhaitez.

Les commentaires sont fermés.