Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La voix au chapitre

Imprimer

elu.jpgJe vais vous raconter une petite anecdote qui s'est passée dans mon chapitre dont j'ai été absent pendant plusieurs mois pour diverses raisons qu'il n'y a pas lieu d'exposer ici.

J'y suis retourné récemment.

A la lecture du tracé des derniers travaux, j'ai eu la surprise d'apprendre qu'une majorité de ses membres avait soudainement décidé d'abandonner le rite français de 1783 pour opter en faveur du rite français dit « réglementaire » qui est une version laïcisée des ordres de sagesse en usage au G∴C∴G∴ du G∴O∴D∴F∴.

Il semble que certains FF∴ aient jugé le rite français des origines attentatoire à la liberté de conscience comme si la conservation de formes traditionnelles, telles que la référence au G∴A∴D∴L'U∴, étaient susceptibles de les rendre moins laïques et républicains qu'ils ne le sont déjà.

J'avoue avoir toujours eu du mal à me faire à ce genre de raisonnement car, à ce compte là, pourquoi ne pas supprimer les colonnes, les mots de passe et les mots sacrés, et de façon encore plus générale, tout le symbolisme puisant sa source dans la tradition judéo-chrétienne en général et dans la Bible en particulier ?

Ça me sidère d'autant plus que ce vote n'a jamais fait l'objet d'une inscription à l'ordre du jour du chapitre. J'ai beau chercher dans toutes les convocations reçues, je ne retrouve aucune trace de l'annonce d'un tel vote. Ce n'est pourtant pas le genre de décision que l'on prend à la légère.

Qu'une majorité décide d'une orientation est une chose (je respecte en effet le vote majoritaire). Mais que cette majorité décide pour l'ensemble au mépris de la démocratie associative en est une autre. Qui plus est au nom de la liberté de conscience ! Ce qui n'est pas le moindre des paradoxes.

Cette manière de procéder est détestable.

Je me suis donc fendu d'une lettre ouverte pour secouer le cocotier. Les premiers retours sont positifs. Un F∴, qui est en ce moment absent, m'a même précisé qu'il découvrait la mesure qui avait été prise.

Les commentaires sont fermés.