Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la fraternité maçonnique

Imprimer

La fraternité maçonnique est une appartenance commune à un ordre initiatique, ésotérique et traditionnel.

Elle n'est pas un sentiment aux termes duquel on décréterait l'amour général et impersonnel.

Elle peut même être une sorte de paradoxe qui dissimule, parfois, des haines vigilantes (souvenons-nous toujours du mythe de Caïn et d'Abel).

Si un salaud peut être poli, il peut aussi se montrer fraternel.

Une fois, j'avais dit cela à un frère d'une loge que je visitais. Ce frère, qui avait pourtant de la fraternité mielleuse plein les lèvres, m'avait verbalement agressé : "Tu n'as strictement rien à faire en maçonnerie."

Qu'avais-je dit pourtant de si terrible qui m'ait valu un tel rejet ?

Rien d'autre que de considérer ce que nous sommes sans naïveté et angélisme ostentatoires.

Les commentaires sont fermés.