Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le drame de Charleston

Imprimer

franck j. haas,etats-unis d'amérique,franc-maçonnerie,racismeLe drame effroyable qui s'est produit cette semaine à Charleston (Caroline du sud) m'oblige à rappeler ici que la Grande Loge de Caroline du Sud fait partie des neuf Grande Loges américaines qui ne reconnaissent toujours pas la Maçonnerie de Prince Hall.

Je voudrais également souligner la mésaventure du Frère Franck Joseph Haas, ancien Grand Maître de la Grande Loge de la Virginie occidentale, exclu en 2007 parce qu'il avait dénoncé les mesures discriminatoires de son Obédience, notamment à l'encontre des noirs et des personnes handicapées. Dans les loges de la Grande Loge de la Virginie Occidentale, il est par exemple interdit de prêter le traditionnel serment d'allégeance au drapeau américain... 

Je voudrais citer cette observation du Frère Fred Milliken en date du 26 avril 2010 :

"If it is illegal to even talk to Prince Hall Masons then it is impossible to ever negotiate recognition.  By codifying non Masonic discourse outside Mainstream Masonry you have institutionalized racism. 

S'il est même illégal de parler à des maçons de Prince Hall, il est alors à jamais impossible de négocier la reconnaissance. En codifiant un discours non maçonnique en dehors du courant majoritaire de la franc-maçonnerie américaine, vous avez institutionnalisé le racisme."

Et de poursuivre :

"Years ago I was told by many a Mason to shut up, stop creating such a ruckus and let time heal all wounds, for in time all those racists and all these divisions will disappear (...) The years have come and gone and now I am a senior citizen (...)  But the racism in Freemasonry and the overbearing, over controlling, tyrannical Grand Lodges are still with us.

Il y a des années, beaucoup de Maçons m'ont dit de me taire, de cesser de créer un tel chahut, de laisser au temps le soin de guérir les blessures et de faire inexorablement disparaître tous ces racistes et toutes ces divisions (...) Les années ont passé, je suis devenu désormais un homme âgé (...) Mais le racisme en Franc-Maçonnerie et les Grandes Loges dominatrices, pinailleuses, tyranniques sont encore avec nous."

Le 6 décembre 2010, l'exclusion de Haas a été confirmée par un tribunal civil de Virginie occidentale qui a confirmé que l'ancien Grand Maître avait rompu le pacte social qui le liait à son ancienne Obédience.

Haas a depuis quitté la Virginie occidentale pour habiter dans l'Ohio où il a rejoint la Grande Loge de cet Etat. Mais cette dernière semble s'être ravisée dans le but de rétablir des relations fraternelles avec la Grande Loge de la Virginie occidentale.

____________

Lire aussi : William H. Upton et la franc-maçonnerie nègre aux Etats-Unis d'Amérique.

Les commentaires sont fermés.