Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Historique ?

Imprimer

Un colloque, organisé conjointement par le GODF et la GLNF, est annoncé pour le 28 mai prochain. Il n'en fallait pas davantage pour que l'on crie à "l'événement historique." Est-ce vraiment le cas ? Ou bien faut-il y voir un pitoyable règlement de compte visant à "punir" et à "isoler" la GLDF après la rocambolesque affaire de la CMF ?

Je n'ai pas la réponse n'étant pas dans le secret des dieux, mais je comprends que l'on s'interroge car la ficelle paraît tout de même un peu grosse, notamment depuis l'interview de Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF, par le blog Hiram.be. Le dignitaire ne suggère-t-il pas, en filigrane, qu'entre son obédience et le GODF il n'y a rien ? Ne dit-il pas, sous couvert d'une fausse humilité, que la GLNF et le GODF ont le mérite d'avoir chacun des positions diamétralement opposées mais claires ? C'est donc bien la GLDF qui est implicitement visée, elle qui, pendant des mois et de façon fort imprudente, a tenté de jouer sur tous les tableaux au point de s'y perdre elle-même. Sans doute l'a-t-elle bien cherché... mais bon...

On pourrait donc se réjouir de l'initiative et considérer que tout ce qui rapproche est bon à prendre. Et en même temps, comment ne pas douter de la sincérité du rendez-vous annoncé ? En effet, qu'est-ce qu'un colloque parisien va bien pouvoir changer à la situation qui prévaut actuellement entre les frères de la GLNF et du GODF, lesquels ne peuvent toujours pas - du moins officiellement - se fréquenter en loge ? La réponse va de soi, me semble-t-il. Elle tient en un mot : rien. Car oui, il ne faut rien en attendre si ce n'est un coup médiatique sans lendemain.

Je crains donc que les francs-maçons (quelles que soient leurs obédiences) soient les seuls dindons de cette farce et que l'hypocrisie ait encore de beaux jours devant elle.

 

Lien permanent Catégories : Obédience

Les commentaires sont fermés.